Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié par PM sur
Publié dans : #billet d'actualite

ALTERNANCE ET ALTERNATIVE

 

On assiste aujourd’hui à un curieux glissement sémantique dans la classe politique.

 

Jusqu’à aujourd’hui, il n’était question que de l’alternance. Alternance signifiant le passage de la Droite à la Gauche, et inversement. Il était entendu que ce mouvement de bascule était dans la « nature » du système politique qui est le nôtre et qu’ainsi, les citoyens/nes pouvaient exprimer leur opinion, leur désir de changement, dans un esprit parfaitement démocratique et républicain (sic).

 

Ce petit jeu de l’alternance, parfaitement stérile (il suffit de voir où nous en sommes aujourd’hui), permettait de faire patienter le bon peuple, jouer, pour les politiciens sur l’illusion du changement, et le tenir en haleine avec des promesses mirobolantes. Dans cette logique parfaitement conservatrice, ayant pour seul objectif de gérer le système marchand, s’est constituée une classe politique irresponsable, parasite et manipulatrice, absorbant toutes celles et tous ceux qui avaient la prétention affichée de « changer les choses » (c’est le cas des communistes et des écologistes).

 

Tout cela fonctionnait parfaitement sauf que,… les illusions n’ont qu’un temps ! La crise aidant, la mondialisation du capital et des marchés se généralisant, le nombre de délocalisations explosant, entraînant des drames humains, la paix sociale que pouvaient se payer les politiciens gestionnaires s’est réduite comme peau de chagrin. Nous arrivons à la fin d’un cycle, à un stade ou l’alternance ne fait plus illusion. Qui oserait, en effet, sérieusement aujourd’hui croire, ou faire croire, que par un retour de la Droite, on va rétablir la situation catastrophique dans laquelle nous sommes.

 

Ne voulant rien changer à une situation dont elle profite, la classe politique a donc trouvé un nouveau terme qui était jusqu’alors utilisé par celles et ceux qui veulent changer radicalement de système économique et politique : l’alternative.

 

L’alternative, qui avait une connotation gauchiste, subversive, est en passe d’intégrer la soupe sémantique des discours politiques mystificateurs. C’est ainsi que de vieux chevaux de retour, compromis jusqu’au cou dans toutes les politiques réactionnaires du passé, pour le moment au centre de l’échiquier politique, en manque de notoriété et d’électeurs profitent du désarroi actuel et de l’impasse politique pour lancer leur nouveau « concept ». Sans parler des néo fascistes qui s’engouffrent dans la brèche.

 

Au rythme de la dégradation politique actuelle et face au besoin urgent de trouver toujours de nouveaux termes pour tromper le citoyen, il va vite manquer de mots pour construire un discours politique.

 

On savait le discours politique mystificateur… il devient aujourd’hui inaudible. Est-ce grave ? Certainement pas. Bannissons le discours des professionnels de la politique et consacrons nous à des actions concrètes fondant de nouvelles solidarités et l’avenir, le nôtre, nous sera ouvert.

 

16 novembre 2013

ALTERNANCE ET ALTERNATIVE

Pourquoi ce site ?

fedetlib.overblog.com

Rédigé par PM

Pourquoi ce site ?

Articles récents

Archives

Hébergé par Overblog