Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié par PM sur
Publié dans : #matiere a reflexion

LES BAS-FONDS VASEUX DE LA POLITIQUE

 

Le scandale de harcèlement sexuel qui frappe un parti politique ayant pignon sur rue, pose un certain nombre de problèmes que l’on a généralement tendance à dissimuler rapidement derrière des sous-entendus graveleux, des réflexions plus ou moins déplacées ou des silences suspects.

Qu’il y ait dans une organisation politique ce genre de personnage, n’est pas surprenant, non pas du fait de son statut de parti politique, mais parce que c’est une collectivité humaine. Il n’est donc pas ici question de traiter un cas personnel qui relève plus de soins et de la psychiatrie, voire de la Justice. Par contre, ce qui interroge le citoyen c’est la manière dont l’organisation concernée a géré la situation et réagi à l’information.

Le cas est d’autant plus intéressant qu’il touche une organisation, relativement jeune, qui s’est fondée sur un problème de société hautement sensible aujourd’hui (la défense de l’environnement) avec une philosophie politique qui se voulait en rupture avec les vieilles traditions nauséeuses des partis politiques classiques. Il était question à l’origine, souvenez-vous,  de « faire de la politique autrement » !

Ces belles résolutions n’ont pas résisté aux luttes fratricides, aux guerres des « egos », à la soif de pouvoir, à la lutte pour les places. Le spectacle est d’autant plus désolant que tous les espoirs nous avaient été promis. Des arrivistes, peints en vert, se sont fait de belles carrières et assuré de vieux jours confortables, tout en donnant à tout le monde des leçons de morale civique.

On pensait que cette organisation avait touché le fond du ridicule et de l’abjection. Et bien non, la dernière affaire qui la touche (si j’ose dire !) révèle cette fois un niveau de lâcheté inégalé. Beaucoup de monde savait, mais tout le mode a fait semblant de ne rien savoir. Cette espèce de confraternité qui était censée exister en son sein n’était en fait qu’une omerta qui permettait à tout un chacun de profiter de situation sans jamais rien assumer et à des victimes potentielles d’avoir juste le droit de « la fermer ».  Belle mentalité ! ! !

Bien que relevant maintenant des poubelles de l’Histoire, cette organisation continue à polluer (si j’ose dire !), ne serait-ce que par l’existence de ses militants qui continuent à faire carrière. Qui peut croire encore en la sincérité de leur engagement et au sérieux de leurs discours ?

 

            3 juin 2016                                                                                                              Patrick MGNARD

LES BAS FONDS VASEUX DE LA POLITIQUE

Pourquoi ce site ?

fedetlib.overblog.com

Rédigé par PM

Pourquoi ce site ?

Articles récents

Hébergé par Overblog