Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Publié par PM sur
Publié dans : #billet d'actualite

DE LA VIOLENCE POLITIQUE EN « DEMOCRATIE »

 

Les scènes de violences, de tueries qui ensanglantent l’Ukraine aujourd’hui choqueraient les « opinions démocratiques », lit-on dans la presse. C’est avoir une sacrée dose de naïveté que de croire que le règne de la violence dans l’Histoire serait terminé et que la paix civile règnerait peu à peu sur la planète.

 

Le « plus jamais ça », après un épisode dramatique, a toujours été démenti ; tant que règnera un système économique et politique inégalitaire, les sociétés ne seront pas à l’abri de ce que certains appellent, pudiquement, des dérapages.

 

Quand au moment de la chute de l’URSS, les propagandes officielles occidentales ont fait croire aux bons peuples que les républiques soviétiques entraient désormais dans une ère de liberté et d’égalité, de respect des droits de l’Homme, on a, en fait, assisté à une gigantesque manipulation idéologique. Le système capitaliste de l’occident n’a jamais été le garant de la paix, pas plus dans les pays occidentaux que dans les anciennes républiques du glacis soviétique… sans parler des anciennes colonies plus ou moins copies conformes des puissances coloniales.  Ceci ne réhabilite certes pas l’absurde système totalitaire « soviétique », mais n’absout pas non plus le système économique dominant actuel.

 

On voit, en Ukraine, ce que peut donner un système économique et politique à l’occidentale,… sans parler de la Russie de Poutine qui se classe dans la même catégorie. Le système politique, électoral de représentation du peuple, est capable de toutes les dérives, y compris les pires… Rappelez vous la République de Weimar dans les années 20-30 du siècle dernier.

 

Les conditions de l’exercice du pouvoir politique dans ce que l’on appelle aujourd’hui une démocratie, caractérisées par le rôle de l’argent, le poids des lobbys complices des partis politiques, le système médiatique, produisent un véritable système politique verrouillé, corrompu, au service des puissants, excluant les plus faibles… et le caractère universel du suffrage n’y change, on ne peut que le constater, finalement rien. Nous en avons des exemples dans tous les pays dit « démocratiques ». En Ukraine la coupe est pleine et c’est l’explosion ; en France elle ne l’est pas encore tout à fait, mais le niveau monte.

 

Cette dégradation progressive conjuguée à une mondialisation marchande qui réduit de plus en plus de citoyens à la misère ne peut qu’aboutir à la révolte ou à des solutions extrêmes. La montée du/des néo fascisme/s (formes ultimes de la violence politique) dans tous les pays européens en est la conséquence la plus grave et la plus spectaculaire. La violence n’est pas une exception dans l’Histoire, elle en est une des composantes ; la dégénérescence de l’Europe et de nos sociétés, malgré les discours lénifiants de nos politiciens, pourrait bien en être le prélude.

 

21 février 2014

 

 

DE LA VIOLENCE POLITIQUE EN "DEMOCRATIE"

Pourquoi ce site ?

fedetlib.overblog.com

Rédigé par PM

Pourquoi ce site ?

Articles récents

Hébergé par Overblog