Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié par PM sur
Publié dans : #billet d'actualite

Billet d'actualité ...................................................................................................

 

INFAMIE

 

 

Jérôme CAHUZAC au ban de la société après avoir fréquenté les bancs de l’Assemblée Nationale qui représente cette société. Il a fauté, triché, dissimulé et menti. Ce n’est pas bien, il le sait, tout le monde le sait ! Montré du doigt, vilipendé par ses collègues élus et par la presse, il fuit. Il est dissuadé par tous les bons esprits de la classe politique, de reprendre – ce dont il a le droit – sa place parmi les « représentants du peuple ».

 

Il n’y aurait donc qu’une brebis galeuse, un pestiféré, dans ce troupeau sain que serait la classe politique ? Le retour de celle-là empoisonnerait l’atmosphère de sérénité du Parlement ? On croit rêver !

 

Les élus de tous poils, députés et sénateurs, sans parler des députés au Parlement Européen font curieusement les « fines gueules » et jouent les vierges effarouchées. Pourtant, ils sont, moins délicats dans leurs fréquentations quand il s’agit de cohabiter dans l’Assemblée avec des personnages qui ont eu maille à partir avec la Justice. Des noms,… mais ils sont légions – voir la liste qui suit ce texte.

 

CAHUZAC n’est même pas encore passé par la case justice – contrairement à beaucoup d’autres parlementaires – qu’il est déjà condamné et exclu. Curieuse précipitation à l’égard d’un homme qui ne bénéficie pas des retenues que l’on réserve à d’autres tout aussi – sinon plus – coupables.

 

Que lui vaut cette indignité ?

 

Le mécanisme de la mise à l’index est intéressant à analyser. Oh rien de très nouveau !

 

A la fin de la 2e Guerre Mondiale, c’est un fait établi, les plus grands « chasseurs » de collabos et de tondeurs de femmes ont été ceux qui avaient le plus à se faire pardonner soit de leurs actions, soit de leur lâcheté. Ecraser l’autre pour se montrer en héros et/ou en « Monsieur Propre » est une démarche hélas classique.

 

Que dans ce Parlement, où grenouille une faune peu ragoûtante, de « repris de justice »(voir liste), sans parler de pratiques sordides que la morale condamne mais que la Justice tolère, il n’est donc pas surprenant que surgissent des justiciers en quête d’une douteuse virginité. Quant à celles et ceux qui n’ont pas eu à répondre de leurs actes devant la Justice, ils ont une sensibilité morale bien sélective en acceptant de fréquenter certains et en jetant d’autres aux orties…

 

Un tel comportement porte un nom : c’est une infamie.

 

Et ces gens se disent représentant du peuple, garants de valeurs morales ?

 

Si le peuple a les représentants qu’il mérite,… on peut véritablement douter de l’avenir.

 

12 avril 2013

INFAMIE

Pourquoi ce site ?

fedetlib.overblog.com

Rédigé par PM

Pourquoi ce site ?

Articles récents

Archives

Hébergé par Overblog