Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié par PM sur
Publié dans : #billet d'actualite

LAÏCITE : LA LONGUE MARCHE

 

 

Des centaines de jeunes algériens se réunissent et mangent sur la place publique au milieu de la journée, en plein Ramadan.

 

Ils ont raison !... Il faut les soutenir, les encourager, populariser leur action !

 

Ils ont été attaqués, et insultés par des fanatiques religieux ou simplement par des pratiquants musulmans.

 

Cette action n’est pas neutre. Les autorités algériennes parlent de provocation… ben voyons ! Refuser le diktat religieux est un premier signe de prise de conscience et de révolte…de refus. C’est le refus d’une éducation fondée sur l’intolérance et la soumission. C’est le premier pas vers la liberté de conscience qui est à la base de tout progrès et de tout changement. Le Pouvoir algérien a raison d’avoir peur d’un tel mouvement, et sa réaction fait tomber le masque.

 

Ces jeunes se situent dans la longue tradition de celles et ceux, qui, à toutes les époques et dans tous les pays se sont battus contre l’intolérance et l’obscurantisme (*).

 

Si la liberté religieuse est une des libertés garanties par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, en aucun cas cette dernière ne donne le droit à la religion de s’imposer à autrui.

 

Toutes les religions, à un quelconque moment donné de leur histoire, ont été intolérantes et répressives. Il a toujours fallu lutter, non contre leur contenu, mais contre le système intolérant et de coercition qu’elles mettaient en place pour soumettre les autres, leur imposer une vision du monde (généralement fausse) et des interdits publics et privés.

 

La lutte contre l’intolérance religieuse fait partie intégrante – et en bonne place – du combat pour la liberté et le changement.

 

A une époque, la nôtre, où l’islam dans ses composantes et pratiques les plus sectaires, représente un danger pour la société (comme le furent les autres religions à une autre époque), il est urgent de soutenir celles et ceux qui veulent aboutir à une société dans laquelle sera reconnue la liberté de conscience.

 

Leur combat est le nôtre, celui de la Laïcité !

 

 

(*) Par exemple, le Chevalier de La Barre  qui eut la tête tranchée pour ne pas s’être décoiffé au passage d’une procession religieuse en France en 1765. Son corps fut ensuite jeté aux flammes ainsi que le « Dictionnaire philosophique » de Voltaire qu’on avait trouvé dans sa bibliothèque.

 

7 août 2013

LAÏCITE : LA LONGUE MARCHE
LAÏCITE : LA LONGUE MARCHE

Pourquoi ce site ?

fedetlib.overblog.com

Rédigé par PM

Pourquoi ce site ?

Articles récents

Archives

Hébergé par Overblog