Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié par PM sur
Publié dans : #billet d'actualite

ATMOSPHERE…

 

C’est vrai qu’il règne aujourd’hui, dans notre pays une étrange atmosphère, une de ces ambiances dont on ne sait pas trop ce qui peut en sortir, mais avec la désagréable impression, sinon prémonition, que rien de bon ne peut arriver.

 

CRISE ECONOMIQUE + DELITEMENT DE LA CLASSE POLITIQUE + MONTEE D’UN NEO FASCISME VIRULENT = ?

 

Cette équation, dont on ne connaît qu’un membre, ne peut que nous alarmer. Certes les différents termes pris isolément ne présentent pas, en eux-mêmes, un vrai danger… mais le cocktail qui en constitue la somme ne peut que nous rappeler de biens sinistres souvenirs. Bien sûr, l’Histoire ne se reproduit jamais à l’identique et poser le calque du passé, sur le présent, ne nous permet pas de prédire l’avenir.

 

Pourtant, si l’avenir se construit à partir du présent, les matériaux qui sont à notre disposition manquent incontestablement de fiabilité pour l’envisager avec sérénité.

 

La crise économique, et financière, est aussi, à n’en pas douter la crise de l’Europe. Or, depuis des années le pari, politique et économique, a été fait que la construction européenne était la solution au chômage, à l’équilibre financier, à la croissance,…. On ne peut aujourd’hui qu’en douter aux vues des évènements qui secouent le vieux continent. La construction de l’Europe libérale est un échec.

 

Le délitement de la classe politique est la conséquence de promesses non tenues, de politiques libérales destructrices, de scandales. D’où une grave crise de légitimité. Qui peut croire aujourd’hui que les élus/es maîtrisent le présent et peuvent assurer l’avenir ?

 

La montée d’un néo fascisme virulent. Comme les rats, le fascisme prolifère dans les égouts de la crise, fait ses choux gras de la désespérance générale et avance ses pions dans un désert de conscience politique à coup de slogans démagogiques et de haine qui mettent à mal le principe de citoyenneté.

 

La situation est bloquée. Le principe du fonctionnement électoral de notre république, puissant instrument de déresponsabilisation citoyenne, nous a conduits à cette impasse…. En l’état actuel des choses, il ne peut que sécréter le pire : la légalisation et légitimation du fascisme. La vieille réaction, qui a fait ses preuves « On a tout essayé, il ne reste plus qu’eux » va jouer lors des prochaines élections.

 

La solution est certainement ailleurs. Hors des sentiers battus et chaotiques de la politique politicienne qui engraisse une classe politique incompétente, complice du système qu’elle gère (droite-gauche) ou veut gérer (les fascistes) et souvent corrompue (des noms ?)

 

La place est aujourd’hui à la défiance à l’égard des politiciens. Seules des initiatives citoyennes, générant de nouvelles solidarités et rapport sociaux dans tous les domaines, peuvent nous éviter de sombrer dans la catastrophe que nous réserve la situation actuelle.

 

13 novembre 2013

 

ATMOSPHERE

Pourquoi ce site ?

fedetlib.overblog.com

Rédigé par PM

Pourquoi ce site ?

Articles récents

Archives

Hébergé par Overblog