Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié par PM sur
Publié dans : #matiere a reflexion

SIVENS : QUELQUES REFLEXIONS

 

L’affaire du barrage de Sivens n’est certes pas terminée. Elle est à la fois le symptôme de la manière dont se posent aujourd’hui les problèmes des grands travaux dans notre société et celui de la manière dont l’Etat traite ces questions. C’est à ce titre que l’on peut faire quelques observations.

Il ne fallait pas rêver ; dans un contexte de crise, d’échec des politiques mises en œuvre, d’impopularité du gouvernement et à quelques jours d’élections, les « zadistes », celles et ceux qui les soutiennent ne pouvaient pas faire  le poids – d’un point de vue politicien s’entend – face au lobby agricole de la FNSEA. Celle-ci, sous perfusions de subventions européennes et chantre de l’agro-industrie productiviste, véritable État dans l’État, utilise ses entrées chez les politiciens toujours prêts à répondre à ses attentes.

La classe politique locale a su, une fois n’est pas coutume, faire preuve de quasi unanimisme face au danger que représente désormais un courant capable de poser clairement et radicalement la question de la préservation de l’environnement. Le soutien du « bout des lèvres » des politiciens écologistes, « politiciens de cours et de palais nationaux et européens » en dit long sur leur dégénérescence et la fiabilité qu’ils représentent pour les combats à venir.

Le déroulement des évènements sur le terrain est tout aussi significatif de l’évolution des pratiques politiques.

A Sivens même, les choses ont pris une tournure beaucoup plus sérieuse… La FNSEA n’a pas hésité, à s’arroger des pouvoirs de police : contrôle des personnes, limitation de la circulation, répression sur des personnes, insultes,… qu’avait-elle à craindre, en effet, à jouer, en toute illégalité, les défenseurs de l’État de droit » ( ?). Cette organisation, dont le président s’est présenté, au plus fort du conflit, en « bon papa gâteau humaniste », utilisant une langue de bois très adaptée à la communication médiatique, sait faire preuve d’une violence qu’elle ne voit et dénonce que chez les autres (voir les saccages commis par la FNSEA lors de la manifestation du 5 novembre 2014 à Toulouse, de même qu’à Morlaix et Carcassonne). Ses militants de base, armés de battes de baseball, de tronçonneuses, et largement dotés en « cubis » de vin et autres boissons alcoolisées, ont fait régner leur « ordre », avec une complicité affichée des forces de répression, ouvrant ainsi la voie à la liquidation de l’affaire par les politiciens locaux.

Le Conseil Général du Tarn, paniqué par la perspective d’une probable déroute électorale aux prochaines élections, a facilement fait le choix entre des agriculteurs qu’il compte amadouer (il rêve un peu !) et les zadistes qui se foutent des élections.

On voit ainsi avec quel sérieux sont traitées les questions de protection de l’environnement… Cela augure mal la grande messe médiatico-parisienne sur l’environnement qui doit se tenir en grande pompe à Paris en décembre prochain.

 

08 mars 2015

 

SIVENS : QUELQUES REFLEXIONS

Pourquoi ce site ?

fedetlib.overblog.com

Rédigé par PM

Pourquoi ce site ?

Articles récents

Hébergé par Overblog